Michel-Victor Acier, ce français qui créa au XVIIIe siècle le style de la porcelaine royale allemande

17/12

PARTAGEZ:

sculpteur et modeleur en porcelaine de l’école française (Versailles 1736- Dresde ? 1799). Il étudie la sculpture à Paris, ou il travaille durant quelques années, exécutant, entre autres, plusieurs statues destinées à une église bourguignonne. Son activité principale demeure cependant le modelage de la porcelaine.

On suppose qu’il a effectué un bref séjour à Sèvres, avant d’être appelé, en 1764, à Meissen comme Modellmeister (maître modeleur) de la manufacture royale, auprès de Johann Joachim Kändler. Ce dernier , entré à la manufacture en 1731, avait créé le type caractéristique des porcelaines de Meissen : vaisselle rehaussée d’une ornementation figurative en relief; statuettes destinées, pour la plupart, à la décoration de la table et illustrant de façon humoristique des thèmes de la vie quotidienne de cette époque.

« la douceur de l’enfance »

Ce n’est qu’après le départ de Kändler, et lorsque le comte Marcolini prend la direction de la manufacture , en 1774, que Michel-Victor ACIER commence à développer son style propre. S’il garde encore le goût de la statuette typique et du groupe anecdotique, il abandonne les teintes vives et la mollesse des formes inhérentes aux XVIIIe siècle pour une sobriété presque classique. Cette nouvelle tendance influencera longtemps le style des porcelaines allemandes et, à travers celles-ci, une grande partie de la production française et anglaise.

Carl Christoph Punct et Johann Carl Schönheit seront les élèves les plus remarquables de M-V ACIER, dont les oeuvres se trouvent au Mseum für Kunst und Gewerbe de Hambourg et dans plusieurs musés allemands et anglais.

“les parents heureux” Par Michel Victor Acier en 1775 (biscuit de porcelaine)

 

smsurhaut833 vuessmsurbas

Translate »
X