Manufacture Royale de bougies “Cire Trudon” depuis 1643

04/12

PARTAGEZ:

La maison de bougies “Cire Trudon” créée au 17ième siècle: http://www.ciretrudon.com/

1719 -La maison Trudon devient manufacture royale de Cire au service de la Reine.

Elle éclaire tous les fastes de la cour et de la noblesse.

Sa réputation et son activité survivront à la chute de l’Ancien régime et à l’avènement de la révolution industrielle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

BUSTES EN CIRE

LA PROMENEUSE

lapromeneusetrudon
 

La Promeneuse est un objet de décoration conçu pour diffuser les parfums Cire Trudon. Après avoir déposé un camée parfumé dans la coupelle et allumé la veilleuse, le camée fond, chauffé par le dessous, et exhale les senteurs iconiques de Cire Trudon. Le parfum se répand alors rapidement dans l’atmosphère et embaume les moindres recoins de la pièce où La Promeneuse a été posée. La Promeneuse est idéale pour changer facilement de fragrance.


Les Graphismes

 

La Maison Cire Trudon a demandé à Lawrence Mynott, peintre et illustrateur anglais, connu pour l’esprit et la grande qualité de ses dessins, de bien vouloir illustrer sa gamme de parfums. Lawrence Mynott est l’un des illustrateurs et portraitistes les plus doué de sa génération. Diplômé des célèbres Chelsea School of Art et The Royal College of Art, il a crée des illustrations pour de grandes agences de publicité et de design, des journaux et magazines. Lawrence Mynott a reçu les Gold et Silver awards de D&AD. Ses œuvres sont présentes à la Royal Society of Portraits Painters et à la National Portrait Gallery de Londres. A l’aise à la plume, au pochoir, à la peinture et au crayon, Lawrence Mynott est un artiste d’une grande polyvalence. Son style élégant, son esprit et son attention au détail lui ont permis d’apporter une touche unique au dessin de mode, la caricature, l’art du portrait, ainsi qu’aussi aux sujets figuratifs.

 

HISTOIRE DE LA MAISON TRUDON :

En 1643,

un marchand nommé Claude Trudon arrive à Paris et devient propriétaire d’une boutique de la rue Saint-Honoré.

Epicier, il est aussi marchand graissier ou cirier et fournit à ses clients des chandelles pour l’éclairage domestique et des cierges pour la paroisse.

 

Au seuil du règne de Louis XIV, Maître Trudon crée ainsi une première petite manufacture familiale qui portera son nom et fera la fortune de ses héritiers.

 

Son fils Jacques devient à son tour un droguiste-cirier et entre dans le sillage de la cour de Versailles, en 1687, sous le titre d’apothicaire distillateur de la reine Marie-thérèse, épouse du Roi.

Au XVIIIe siècle , en 1737, Hierosme Trudon rachète les plus célèbres fabriques de cire de l’époque au cirier ordinaire du Roi Louis XV.

 

Trudon s’agrandit et livre la cour de France ainsi que les plus importantes églises.

La maison Trudon fournira Versailles jusqu’aux derniers instants de la monarchie.

 

Cirier de Napoléon sous l’Empire, elle survit à l’arrivée de l’éclairage domestique et à la naissance de la «fée électricité» pour continue de prospérer.

La maison Trudon passe les siècles sans jamais interrompre son activité, notamment à travers la fabrication des cierges traditionnels et de bougies parfumées pour les plus grands noms.

C’est aujourd’hui la plus ancienne et la plus prestigieuse manufacture cirière au monde.


 

Retrouvez à l’aide de ce lien toutes les adresses mondiales des points de vente “Cire Trudon”

http://www.ciretrudon.com/points-de-vente-monde.php

trudoncapture

smsurhaut53 vuessmsurbas

Laissez votre commentaire : (Pour éviter les spams, il apparaitra après notre modération)

Translate »
X